GAR - pers montagny

Etude urbaine de la vallée du Garon

Lieu :

Vallée du Garon (69)

Calendrier :

2009 - 2013

Maîtrise d'ouvrage :

CC de la Vallée du Garon

Budget :

-

Surface :

40 km2

Equipe maîtrise d'oeuvre :

Boris Bouchet Architectes
Enthalpie
CS2N
Sociopolis

Responsable de projet :

Marion Mazeyrat

 

 

La communauté de communes de la Vallée du Garon est un territoire situé à l’Ouest de Lyon. Constitué à l’origine par un tissu de petites villes, la proximité de la métropole a conduit, dès les années 60, à une vaste urbanisation des terres agricoles (maraichages et vignes) autour des centres-bourgs. Intégrées aujourd’hui à la métropole en terme de services, de déplacements, de densité, les cinq communes sont parmi les plus attractives de la région.

Le prix du logement a atteint un niveau très élevé conduisant à une gentrification du territoire. Le niveau vie moyen des habitants ne cesse d’augmenter et la mixité sociale et générationnelle ne cesse de baisser. Le marché est tellement tendu que les mesures communautaires (aides au logement social par exemple) ne suffisent plus à contrer le mouvement. Forte de constat, la communauté de communes a souhaité engager une étude d’opportunité et de faisabilité permettant de faire émerger des opérations exemplaires de logements sur les plans environnementaux, sociaux et architecturaux.

 

 

GAR - carte localisation des sites CCVG

 

 

L’étude se mène en parallèle sur 4 des 5 communes de la CCVG (Chaponost, Millery, Montagny et Brignais).Notre travail consiste à programmer des opérations mixtes de logements sur le territoire en repérant des situations de projets ayant une valeur d’exemple. La recherche de sites de projet constitue la première étape du processus allant jusqu’à la rédaction des cahiers des charges et au choix des opérateurs.
Bien que les 4 communes soient situées à moins de 1/2h du centre de Lyon, elles comportent des caractéristiques singulières (présence du tram-train, centre-bourg ancien, tissu résidentiel, etc.) que nous avons cherché à mettre en avant dans le choix des sites afin d’affirmer le caractère exemplaire des futurs projets. Nous avons matérialisé cette méthode sous forme de perspectives illustrant ces « situations d’habiter » : habiter en quartier résidentiel, habiter et travailler dans un logement modulaire de centre-ville, habiter dans une réhabilitation du centre-bourg, habiter dans un quartier de gare.

En seconde phase, après le choix des sites par les élus, (illustrations ci-contre) nous avons conçu une faisabilité architecturale et programmatique sur chaque site mettant en scène plusieurs scénarios, appuyés sur une grille d’évaluation adaptée au territoire et organisée autour de 4 axes : qualité sociale, qualité urbaine , qualité environnementale et qualité architecturale.

 

 

 

 

GAR - pers brignais